La p'tite popote des vilains

Bienvenue dans l’arrière-cuisine de la cie Jeux de Vilains, là où l'on prépare la tambouille jusqu’à ce que la mayonnaise prenne !
Vous êtes dans l'atelier de création de la compagnie. Notre prochain cap : le festival BD Boum de Blois en novembre 2022 où nous présenterons nos 2 prochains spectacles, La Maison la Nuit et Myrmidon !

La P’tite Popote des Vilains

Trier, Expérimenter, Valider

Il existe 6 tomes dans la série Myrmidon : 6 costumes différents, 6 ambiances, 6 aventures… Il est apparu assez vite que le spectacle s’articulerait en 6 scénettes. Le tout régi par une règle qui respecte parfaitement le concept d’adaptation d’une BD en spectacle : Myrmidon sera une marionnette en 3D qui évoluera dans des décors en 2D !

Le parti-pris décidé par Cécile et Isabelle est de jouer chaque scène selon un procédé théâtral différent. Parmi les premières pistes listées : la projection vidéo, l’ombre, le flip book, le livre “pop up”…

Première piste :
Le livre pop-up.

Apolline, étudiante en arts appliqués au Lycée Charles Péguy, a rejoint l’équipe de Myrmidon dans le cadre de son projet de fin d’année. Elle y dédie depuis quelques semaines la majorité de son temps de cours.

Apolline a actuellement pour mission d’étudier la faisabilité des différents procédés d’animation listés par Cécile et Isabelle lors de leurs premiers échanges sur le projet.

Les premiers tests développent l’idée du “pop up”, ces fameux livres dont des décors en volume apparaissent en tournant les pages.

Myrmidon : top départ !

Top départ pour la prochaine création de Jeux de Vilains, les aventures de Myrmidon !
Dans la famille des petites formes adaptées de BD, il y avait déjà Le Grand Méchant Renard, il y aura bientôt La Maison la Nuit (en plein développement), et voici donc un petit nouveau. Cette nouvelle idée d’adaptation est née d’une véritable volonté de la compagnie d’enrichir sa palette de spectacles légers et autonomes à destination du jeune public.

Cette bande dessinée de Loïc Dauvillier et Thierry Martin est éditée aux éditions de la gouttière, tout comme La Maison la Nuit ! Au gré des changements de costumes, chaque tome de la série emmène Myrmidon et ses jeunes lecteurs de monde en monde…

Lorsque Myrmidon enfile un déguisement,
le monde qui l’entoure n’est plus le même…

Cécile Hurbault sera le moteur de cette nouvelle création. Et comme pour le spectacle du Grand Méchant Renard, c’est en collaboration avec Isabelle Chrétien de la compagnie québécoise Vis Motrix que la dynamique est lancée !

Les premières réunions en visioconférence avec le Canada ont dessiné les contours du projet. 6 bandes dessinées de Myrmidon sont déjà parues en librairie, 6 différentes aventures qui seront mises en scène dans ce tout nouveau spectacle.

Harmonie de projections

Ça y est, nous sommes parfaitement équipés pour projeter de belles cases de bande dessinée sur notre maison !
Nous avons reçu les petits 2 projecteurs qui joueront le rôle central de ce spectacle. Ils sont rigoureusement identiques, leur concordance étant essentielle puisqu’ils devront projeter en même temps (quasiment) la même image, sur le même support. L’un projetant de l’avant, l’autre de l’arrière.

Deux projecteurs qui devront être réglés
au millimètre pour que la magie opère.

Pour réaliser cette prouesse de précision 🤓, nous sommes aidés par un logiciel, Millumin, qui nous permet de régler et de coordonner parfaitement tous les éléments techniques qui composeront le spectacle. À l’issue des premiers essais, l’illusion est parfaite, les images se superposent pile poil !! L’inconnue qui nous faisait encore douter est levée, les choses sérieuses commencent !

Nous avons crée un avant et un arrière-plan,
et les marionnettes peuvent évoluer librement entre les deux !

Les personnages s’animent !

L’une des caractéristiques principales de ce spectacle est de faire évoluer des marionnettes physiques (leur ombre, surtout) dans un décor virtuel. Les petits personnages en théâtre d’ombre vivent dans une maison projetée par un vidéoprojecteur. Rien ne les empêche alors d’interagir avec ce monde virtuel et les petits animaux qui le peuplent. Une ombre peut par exemple chasser un chat de son lit, remplir une pièce de mousse ou se retrouver au milieu d’un groupe d’yeux globuleux…

Les premières animations commencent à voir le jour. Un chat par là, une bataille de polochons par-ci… 🤫

Les marionnettes physiques vivent dans un décor numérique animé.

Ces premiers essais animés permettent de commencer à rythmer le spectacle. Ils permettent aussi de vérifier que les interactions entre marionnettes et éléments animés fonctionnent…et ça fonctionne plutôt bien !

Les premières mélodies de la Maison

Pascale Berthomier et Xavier Vochelle forment un duo unique à l’univers fantasque et décalé : L’Inquiétant Suspendu. Intégrés dans le projet depuis ses premières heures, ils ont suivi avec attention les toutes premières étapes de construction du spectacle avant d’entrer véritablement dans la danse à la mi-septembre. Cette réunion de travail réunit pour la première fois, le premier prototype de décors de la maison, quelques secondes d’images animées et nos deux musiciens. Pendant deux jours les débats vont bon train, les idées fusent, l’orchestre se déploie et des premières notes se posent sur l’aventure de La Maison la Nuit.

Introduction à une journée bien tranquille.

Pascale Berthomier et Xavier Vochelle ont imaginé, à partir d’un pitch et de quelques images, de premières ambiances sonores envoutantes pour la Maison.

Une piste plus nocturne… qui voit débuter la journée des monstres.