Bienvenue dans l’arrière-cuisine de la cie Jeux de Vilains, là où l'on prépare la tambouille jusqu’à ce que la mayonnaise prenne !
Bienvenue dans la Résidence Myrmidon !
Bienvenue dans la Résidence Myrmidon !

Bienvenue dans la Résidence Myrmidon !

Première véritable résidence pour Myrmidon.
Le petit bonhomme a réuni Cécile Hurbault et Isabelle Chrétien (arrivée spécialement du Québec pour cette session de travail) pour une dizaine de jours, ainsi qu’Apolline Joly.

La grange est rapidement devenue un véritable laboratoire de recherche et d’expérimentation. L’objectif étant de mettre à l’épreuve la scénographie imaginée pour le spectacle au fur et à mesure des différentes réunions à distance.
Mais le passage de la théorie à la pratique réservant souvent des surprises, il a fallu opérer différents changements plus ou moins fondamentaux dans le plan de route initial du projet.

Chaque scénette, qui correspond aux différents livres de la série, nécessite un minimum de temps incompressible pour être convenablement traitée. La première décision concrète de cette session aura été de ne pas traiter les 6 aventures, mais de se concentrer sur 4 d’entre elles.

Le papier revient en force dans le projet

Chaque aventure sera traitée à la manière d’un livre pop-up qui se déploie au fur et à mesure du récit. Les décors seront fait de papiers, pliés, coupés, accommodés de mécanismes d’apparition ou de mouvement, jouant avec le volume et la profondeur. Ajoutés à cela, des jeux de lumières et différents accessoires viendront plonger le spectateur dans l’univers imaginaire fantastique de Myrmidon.

Une semaine de travail et de grande complicité entre Cécile Hurbault et Isabelle Chrétien.

Également présents à la Grange du Pierron durant cette résidence, Xavier Vochelle et Pascale Berthomier de L’Inquiétant Suspendu, ont pu assister à un premier déroulé du spectacle.

Ce sont eux qui sont missionnés pour écrire la musique des aventures de Myrmidon.

Partager la page !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.